Les systèmes de surveillance médicaux




Etant donné que le Toxoplasma gondii est le facteur d’une infection parasitaire appelée « toxoplasmose », il existe deux principaux systèmes de surveillance pour le diagnostiquer en France.

Depuis 2006, il y a le CNR ou Centre national de référence de la toxoplasmose organisé en réseau de laboratoires hospitaliers spécialisés pour diagnostiquer cette infection.




Il y a aussi depuis 2007 un système de surveillance des infections congénitales qui dénombre chaque année le cas de toxoplasmoses congénitales diagnostiquées en France. En 2009 par exemple, on a pu recenser 266 cas en France. Lorsqu’il s’agit des cas groupés de toxoplasmoses d’origine alimentaire, ceux-ci sont soumis à une DO ou déclaration obligatoire en tant que toxi-infections.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published.